urgent

MOBILISATION DU 7 FÉVRIER CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES : OLIVIER VÉRAN ASSURE QUE LE GOUVERNEMENT  » SOUHAITE CONTINUER À DIALOGUER

Par : Rahima Ouali

Le projet de loi sur la réforme des retraites fait l’objet de débats houleux à l’Assemblée nationale. Il reste rejeté par une partie de la population qui s’est mobilisée le mardi 7 février, partout en France. Au sein du parlement, les tensions perdurent en ce troisième jour de débat.

 » Le gouvernement souhaite continuer à dialoguer « , a annoncé aujourd’hui Olivier Véran. Le porte-parole s’est exprimé à la suite du Conseil des ministres, qui s’est déroulé aujourd’hui à 10 h.

La troisième journée de mobilisation contre le projet de réforme des retraites a réuni en ce 7 Février, 757 000 personnes en France, selon le ministère de l’Intérieur. Pour la CGT, elle aurait compté près de 2 millions de personnes. Même si les chiffres, attestent d’une mobilisation en baisse, les syndicats assurent que le mouvement social perdurera dans le temps. Face à ces manifestations, Olivier Véran se veut

rassurant et décrit un gouvernement en « capacit écouter et a améliorer son projet de loi ». Pour cette troisième journée de débat, il se veut constructif, et a tenu saluer les députés de la majorité présidentielle, et surtout une grande partie des LR qui n’a pas rejeté d’emblée ce projet de réforme.

Si cette dernière manifestation a réunis moins de membres, certains semblent plus déterminés, et pensent même à durcir le mouvement, pour, disent-ils, « se faire entendre » . Dors et déjà, les syndicats s’organisent pour le prochain rassemblement du samedi 11 février, et promettent une mobilisation plus massive. Le but recherché par l’ intersyndicale est de créer un climat de pression, et tenter ainsi de faire fléchir le gouvernement.

La manifestation prévue samedi prochain, durant le week-end de départ en vacances, suscite déjà l’inquiétude du gouvernement, qui craint un blocage.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page