International

La Fondation ROLACC: des activités de renseignement et de recrutement avec un financement suspect?

La Fondation ROLACC est basée à Genève et dirigée par le procureur général du Qatar / Ali bin Fattis Al-Mar.Il s’agit d’un institut de recherche à Genève (Suisse) et œuvre dans la lutte contre la corruption, mais à l’origine, c’est un front pour le travail de renseignement et les opérations de recrutement qataris en Europe. Des opérations de recrutement via des accords avec des institutions académiques, judiciaires et de sécurité, ainsi que l’intégration de personnalités dans le cadre d’opérations d’intégrité et de lutte contre la corruption et l’attribution de prix à cet égard aux responsables et influenceurs européens.

Et le financement se fait par l’intermédiaire de la Banque nationale du Koweït en France, car elle est considérée comme un outil de financement qatarien suspect par lequel tous les virements versés aux particuliers et aux institutions ont lieu. La même banque a également une succursale en Suisse et est utilisée aux mêmes fins.

La Banque nationale du Koweït en France, dans laquelle Ali bin Fattis Al-Married possède un compte, en plus de cela, sa succursale en Suisse, en plus de Al-Rayan Bank en Grande-Bretagne, est le mode de financement le plus important au Koweït.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Close
Close
Close